Celle qui fait le bilan de 2016

Le bilan, c’est comme les vœux, on peut le faire jusqu’à la fin du mois de janvier. Enfin, c’est ce que j’espère vu que je suis un peu en retard pour le faire.

Tout d’abord laissez moi vous souhaiter :

happy-new-year
Et pas qu’à Paris d’ailleurs!

Beaucoup de bonheurs, joies, amour, santé et tout ce qui peut être important dans votre vie.

La fin de l’année permet de se poser un peu de faire un bilan de tout ce que l’on a accompli depuis l’année précédente. Cela fait un peu plus de 2 ans que je couds mais je n’avais pas encore fait cet exercice, ce fut donc très intéressant même si je n’ai pas de point de comparaison.

Voici donc mon petit bilan « couture » de l’année 2016:

J’ai cousu 96 pièces: 53 pour moi et 43 pour d’autres. Avec presque une pièce sur 2 pour quelqu’un d’autres, je trouve que ce n’est pas trop mal. Je pensais être beaucoup plus égoïste niveau couture. Ces 43 cousettes étaient destinées à 22 personnes différentes, principalement des enfants/bébés (avec une grande majorité pour mon neveu adoré):

cadeaux-3

cadeaux-2

cadeaux

Sur les 96 pièces cousues , on retrouve:

  • 10 accessoires (sac, trousses, coussin, noeud papillon…)accessoires
  • 8 chemises dont 5 pour moi (3 mélilots, 1 sarah et 1 rome)

chemises

  • 12 pantalons (mais seulement 3 pour moi: 1 Chitown Chino, 1 Embrun et 1 Fusain)pantalon
  • 3 combishort (dont 1 ratée que je vous montre plus tard):

combishort

  • 4 jupes dont 2 pour moi (1001 perles et Zephyr)

jupes

  •  2 manteaux (1 Ninot gris et 1 manteau en fourrure pour ma cousine)
  •  3 Pyjamas ou bas de pyjama (2 Carolyn PJ pour moi et 1 burda pour mon frère):

pj

  • 10 robes (toutes pour moi: Galipette, Dita, Moneta, Frida, Alder, Cami, Heather, Zephyr, Chiara)

robes

  • 10 Shorts dont 4 pour bébé qui servent de Pyjama (Brindille & Twig) et 1 maritime short de Grainline Studio, 3 Sorell de Pauline Alice, 1 aime comme manège, 1 Jumpy) :

shorts

  • 5 sweats (3 Linden de Grainline Studio, 1 Titus de La Maison Victor et 1 Chess de La Maison Victor)sweat
  • 11 tee shirts (5 plantains de Deer and Doe, 1 lane raglan de Hey June, 1 Hemlock Tee et 4 raglan tee pour bébé de Brindille & Twig)

tee

  • 7 tops (3 Siroccos, 1 Cheyenne, 1 Suzon, 1 Datura, 1 Miss Calypso)

top

  • 11 vestes (dont 2 lupins, 1 Claudie, 1 Camelia, 2 grandpas Cardigan de Brindille & Twig, 1 veste Aaron de La Maison Victor, 1 veste de La Maison Victor, 1 Françoise et 2 vestes réversibles de France Duval Stalla)
  • vestes

Un petit tour de mes ratés:

rates

La robe Chiara dont le dos ne va pas du tout et que je n’ai toujours pas pris le temps de reprendre, le short jumpy que j’ai du mal à nouer correctement et la combishort de McCalls (beaucoup trop grande et mauvais choix de tissus).

Et de mes selfies dans l’ascenceur, très pratique pour vous montrer mieux mes cousettes:

ascenceur

J’ai donc cousu 27 marques différentes avec une majorité de Deer and Doe (14 patrons) et de Brindille & Twig (13 patrons). Sur la 3ème marche du podium, on retrouve ex aequo avec 6 cousettes: Dessine moi un patron et Grainline Studio.

5 patrons: Hey June, La Maison Victor, Pauline Alice

4 patrons: Wear Lemonade;

3 patrons: République du chiffon

J’avoue que je suis étonnée de voir que j’ai majoritairement cousu du Deer and Doe (mon amour du plantain et de la Mélilot doit y être pour beaucoup) et seulement 3 RDC.

Mes cousettes sont somme toutes assez variées puisque je n’ai jamais cousu un patron plus de 3 fois (hors cadeau pour bébé). Mes patrons fétiches sont le plantain, le linden, la mélilot, le sorell que j’ai cousu chacun 3 fois.

Au final, je suis assez contente de mon bilan: pas de regret ou d’envie de coudre différemment. Je suis peut-être trop « jeune » en couture pour avoir envie de changer ma façon de coudre.

J’ai été très intéressée par le projet « Je couds ma garde robe capsule » de Clo-piano. J’ai commencé à choisir les patrons que j’allais faire et puis, je me suis rendu compte que ça ne me correspondait pas. Je couds beaucoup et des pièces assez variées, je change d’avis et de projet à chaque nouveau coupon ou patron achetés, ce serait utopique pour moi de penser que je peux choisir dès aujourd’hui ce que je coudrai en août ou en décembre. Je sais que l’on peut changer si on veut et adapter nos choix si besoin mais dans mon cas, le résultat final n’aurait plus rien à voir avec ce que j’aurais présenté en janvier. Du coup, il n’y a pas grand intérêt à vous présenter mon projet de collection capsule maintenant. Une autre raison m’a fait douté de ma capacité à participer au projet: c’est en faisant ma liste que je me suis dit « mais je n’ai pas envie d’attendre septembre pour coudre ce projet! » Je ne suis pas du style patiente comme vous pouvez vous en rendre compte et si un projet me plait, j’ai du mal à attendre pour le faire. Du coup, une to do list sur l’année, c’est un peu compliqué.

Cependant, même si je ne participe pas, je suivrai le projet que je trouve génial avec beaucoup de curiosité et d’envie en voyant toutes les belles cousettes qui en sortiront.

Au niveau Tricot, pas grand chose de fini:  2 bonnets (offerts à Noël) Far Hills Hat de Brooklyn Tweed et 1 Morning in Engelberg. Par contre, beaucoup d’encours: 1 morning in engelberg en coton bleu, 1 pull phildar rayé en coton, 2 bonnets en cours.

tricots

Autant en couture, je n’ai jamais plusieurs en cours en même temps autant, c’est totalement l’inverse en tricot!

Je sais que c’est un blog de couture mais je trouvais que j’avais fait tellement plus en 2016, j’ai voyagé:

voyages

san-francisco

voyages-2

J’ai pu admirer beaucoup de peintures murales (Ah, le street art!)

street-art

J’ai fait des travaux dans mon appartement (enfin, j’ai surtout aidé mon père à faire des travaux dans mon appartement):

appart

Grâce à mes trajets quotidiens en métro, j’ai lu 21 livres: notamment toute la collection des Erika Falck, le 3ème volet des Falsificateurs d’Antoine Bello (que je vous conseille absolument si vous ne les avez pas lu), plusieurs livres en anglais dont les très sympas: Bernadette where are you?, I’m having so much fun here without you et The Goldfinch (j’ai eu plus de mal avec celui-là même s’il a eu le prix Pulitzer).

Et voilà mon bilan pour 2016! J’espère que 2017 sera aussi riche sur le plan couturesque et que je continuerai à évoluer, à apprendre à tester et à créer.

 

Publicités

5 réflexions sur “Celle qui fait le bilan de 2016

  1. Je suis admirative car après 2 ans de couture seulement tu es capable de tout coudre !!!! Alors là well done !!! En plus tes ratés sont limités… et tout ce qui est réussi est joli ! Je comprends pourquoi tu n’as pas envie de changer ta façon de coudre !!!
    Hate de te suivre de plus près en 2017, j’ai découvert ton blog seulement le trimestre dernier… au moment du CSF… et j’ai vu quelques une de tes vidéos… j’espère que tu en referas d’autres !!!
    Alors HNY 2017 😄

    J'aime

  2. Quel beau bilan! Tous ces cadeaux, ces jolies pièces, ces voyages… C’était une belle année 2016 pour toi! J’ai aussi beaucoup aimé tes photos de Street art et la mention de tes lectures. J’espère que 2017 sera aussi pleine de belles créations! Mais je n’en doute pas!

    J'aime

  3. Je découvre ce matin ton blog et tes podcasts, et là je me permets quelques remarques.
    Ton élocution est trop hésitante, des longueurs….des recherches de mots ordinaires….n’incitent pas à poursuivre l’écoute.

    Par ailleurs, j’ai acheté ce tissu à Los Angelès, l’autre à New Orleans, le 3è à Vienne, je ne doute pas que ce soit vrai, mais c’est trop pompeux.

    On voyage tous, on a tous des métiers fascinants (pour ceux qui l’ont choisi) alors la « radioluminescence sur la paillasse » encore too much !

    Ceci est mon ressenti, qui n’engage que moi, mais zut des commentaires guimauve, je m’exprime.

    J'aime

    1. Bonjour Zaza, je te remercie pour ton commentaire. Je prends note de tes remarques sur mon élocution et mes hésitations qui n’incitent n’y pas écouter davantage. Je ne suis pas une professionnelle des podcasts ni du journalisme, donc je peux tout à fait le comprendre et comme tu le fais remarquer, rien ne t’oblige à écouter mes podcasts s’ils ne te conviennent pas.
      Je suis désolée que mes voyages te semblent trop pompeux, il se trouve que je voyage beaucoup pour mon boulot et que cette petite parenthèse que je m’accorde pour aller visiter une mercerie locale est une bulle de détente et de réconfort dans une semaine souvent épuisante . Certains ramènent des tee shirts, des mugs, d’autres types de souvenirs, moi je ramène des tissus. Dans tous les podcasts, nous donnons en général la provenance de nos tissus, c’est donc ce que je fais ni plus, ni moins. Et si cela peut donner une idee à une couturière si elle se déplace elle aussi dans cette ville, c’est encore mieux.
      Concernant mon métier, je suis sûre que nous sommes beaucoup à avoir un métier passionnant, et tant mieux. Qu’une personne est un métier prenant/intéressant/passionnant n’enlève rien aux autres. Au contraire, j’aime découvrir et discuter avec des gens qui sont passionnés par leurs métiers. Désolée que le mien te semble too much.

      Merci pour ton commentaire honnête. Je ne vois pas en quoi je peux changer ma façon de parler, mon métier ni la provenance de mes tissus donc je ne te dis pas à bientôt car tu ne regarderas certainement pas mon prochain podcast.
      Bonne continuation.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s